Après quatre jours passés chez mon oncle, dans les Landes, comme à chaque fois, petit coup de blues.

Difficile d'expliquer en quelques lignes ce que représente pour moi cet endroit, ces odeurs de résine, de vieille maison, cette ambiance et cet homme, chez qui j'ai passé la plupart de mes vacances d'enfant, d'adolescent, de jeune homme, mais aussi des moments de "convalescence" quand le moral n'était pas au top...

Des mois et des mois  de liberté, de  bonheur, de soleil, d'apprentissage de l'équitation, de la littérature, de la vie à la campagne, et bien plus encore...

Et puis, pour la petite histoire, c'est en faisant une étape sur la route menant à cet endroit qu'un jour, j'ai rencontré celle qui allait devenir ma femme.

Voici donc en images mon petit paradis de toujours (il y en a d'autres chez Mme Miracle)...

Le décor...

DSC03983_1

La "grande maison", initialement délabrée et restaurée par mon oncle au fil des ans...

DSC03996_2

DSC04003_1

DSC04033_1

Les anciennes écuries du club hippique crée par mon oncle dans les années soixante-dix et réhabilitée en habitation par lui seul, pour se soustraire aux contraintes de chauffage de la "grande maison" (600 m2 tout de même !)

DSC04041_2

DSC03997_1

Un petit bain rafraîchissant avec ma p'tite princesse...

DSC04000_1

Une petite séance de monte à cru, histoire de se tanner un peu la peau des fesses...

DSC04024_1

Notre salle à manger d'été...

DSC04052_1

La salle de billard où nous avons tant de fois refait le monde, tout en dégustant un vieil Armagnac hors d'âge...

DSC04123_1

Alors évidemment, une seule envie, celle d'y retourner plus régulierement, parce que c'est trop bon, et aussi parce que, contrairement à ce que j'ai tendance à penser, les choses et les gens que j'aime ne sont pas immuables..