Pour mes premiers  jours de vacances, j'ai décidé de m'attaquer aux "fondations" du futur abri de jardin. Sur les conseils du vendeur (et aussi parce que la mairie m'a autorisé verbalement la construction, à condition que l'ensemble soit démontable...), j'ai donc prévu de creuser une tranchée sur tout le pourtour et d'y déposer des parpaings (couchés "sur  le flanc").
Alors certes, l'endroit choisi est idéal...(à mes yeux en tous cas, ce qui est déjà beaucoup).

HPIM9497_1

Bucolique à souhait, au pied de mon vieux mur en tuffeau et à l'ombre de la haie bocagère, il s'est avéré être un  enfer à creuser !!
Ben oui, parce que qui dit vieux mur en pierres dit aussi vieilles pierres enfouies à proximité, et qui dit haie bocagère dit aussi  quelques petites racines !! (Mais finalement, pas de trop grosses, vu que je suis à presque quatre mètres de la limite).
Mais avant toutes choses, il m'a fallu débroussailler un poil les alentours parce que pour le moment, cette haie, pour être bucolique, n'en est pas moins disons... sauvage!
Ensuite, petite séance de calcul pour être certain de commencer par un bel angle droit. Là, un petit coup de fil à mon papa a été bien utile puisque j'y ai appris la fameuse règle du "triangle-3-4-5". Et ça marche!

Enfin, après avoir vaincu ces deux différents obstacles, il m'a fallu mettre de niveau ces satanés parpaings, et sans sable au fond de la tranchée, ce fût aussi du sport (j'aurai du aller en acheter quelques sacs, mais une fois sur place, la flemme m'a pris...). Alors disons qu'après avoir posé, vérifié, enlevé et reposé chaque parpaings une bonne dizaine de fois je suis enfin arrivé à ça...

HPIM9498_1 

Restait la pose des derniers parpaings qui évidemment a posé plus de soucis du fait de la "fermeture " du périmètre et de l'inévitable différence de niveau avec les premiers posés...Il a donc fallu en reprendre quelques uns pour arriver à quelque chose d'acceptable.

Vint ensuite le temps du déblaiement de l'intérieur du périmètre, de la collecte des branches coupées et de l'allumage d'un grand feu pour faire disparaitre toutes ces cochonneries...
Et voilà le travail !!

HPIM9500_1

J'ai ensuite traité et peint les quatre premières planches de l'abri qui seront en contact direct avec les fondations pour pouvoir commencer sans tarder le montage de l'ensemble du chalet (qui devrait commencer demain ou après demain...).

HPIM9504_1

J'espère pouvoir mettre très bientôt les photos de la chose enfin sur pieds.

A plus tard donc...