Vu le temps pourri de ce Dimanche, il m'a bien fallu me rendre à l'évidence : La sortie en kayak que j'avais prévue était compromise.

Pas de pêche au carnassier donc, ni de session silure, mais du temps à consacrer à la pêche ! Il fallait bien en profiter non ?

J'ai donc décidé d'aller faire quelques vifs en vue d'une petite session de pêche au sandre, prochainement.

J'attaque donc la pêche comme d'habitude, avec ma canne à coup, eschée d'un asticot, après avoir copieusement amorcé. Et comme d'habitude, après une dizaine d'ablettes et quelques petits gardons, c'est LA grosse touche, et une casse immédiate.

Ayant suivi les conseils d'un pêcheur Franc Comtois de ma connaissance, j'avais eu le courage d'emporter avec moi une canne à lancer (en cas de chasse devant mes yeux) ainsi que ma canne à feeder.

Je monte donc cette dernière, remplis le feeder et décore l'hameçon de cinq ou six asticots multicolores.

Quelques secondes d'attente et les premières touches arrivent. Mais impossible de ferrer les poissons chipoteurs.

Je remplis donc mon feeder régulièrement et finalement, sur une belle tirée, je ferre. Et là Bingo ! Ca part à 200 à l'heure, et impossible de serrer plus le frein de mon petit moulinet. Le combat commence alors.

Les minutes passent, le poisson file au milieu de fleuve, revient sur la rive, repart, etc etc ... Je fais ce que je peux pour éviter la casse car ça a l'air très gros !

Attirés par mes allées et venues sur la berge, canne pliée, les campeurs du camping au dessus commencent à arriver. L'un d'eux me propose même gentiment de me tenir l'épuisette lorsque le poisson sera au bord.

Bref : C'est ma minute de gloire !!!

Et finalement, après environ un quart d'heure de combat, alors que la bête se rapprochait de la rive, un énorme soubresaut crée un gros remous à la surface, j'aperçois une nageoire et... Plus rien ! Cassé...

Je refais mon montage et lance à nouveau au même endroit. Cinq minutes après c'est la même touche ! Le poisson file au large mais se décroche après quelques secondes; C'était pas mon jour de chance !

Selon un des campeurs qui pêche au même endroit, il s'agirait d'une grosse brème. Mais selon moi, vu l'endurance et la vitesse de fuite, je pense plutôt à un mulet.

Bon, j'y retournerai pour en avoir le coeur net, et aussi pour me régaler car cette petite pêche était bien sympathique !

Sinon, je suis content de mes petites prises, avec pas mal d'ablettes mais aussi quelques beaux spécimens de gardon.

HPIM0374-1

HPIM0375-1

De belles bouchées pour les sandres non ?!...Moi j'en mangerai presque.

Reste à trouver le temps d'organiser une pêche au sandre en kayak; Parceque, si l'on tient compte de la météo et du boulot qui a repris, ça va pas être facile. Mais le reste de la  petite famille profitant encore de la pluie du soleil Breton, j'irai peut -être dès demain, après le boulot.

Allez, bonne semaine et à bientôt !