Normalement, cela devait être un message sur notre petite île sous sous le soleil que je devais écrire ce soir.

Mais voilà, les dieux du ciel en ont décidé autrement.

Jeudi 30 Mai, il est 17h00, je sors du boulot, regarde mes messages sur mon portable et vois que je j'ai plusieurs appels.

J'écoute, evidemment ça ne capte pas mais j'entend Madame me dire, l'air affolé "C'est une catastrophe..."

Je rappelle, ça capte toujours aussi mal et j'arrive à entendre "On a plus de parking !... C'est la folie..."

Autant vous dire que je rentre vite fait, enfin disons aussi vite que l'état de la route et les pluies orageuses diluviennes le permettent à ce moment.

Et en arrivant, c'est le choc.

Madame m'explique qu'un orage gigantesque s'est abattu sur le quartier, et qu'au bout d'à peine quelques minutes, elle a vu débouler une énorme coulée de boue s'engouffrant sur notre parking et emportant tout avec elle.

Paniquée par cette vision, elle a juste eu le temps de fermer les volets du bas et de monter à l'étage avec les enfants, eux aussi affolés.

Et puis, aussi vite que cela était arrivé, la pluie a cessé, laissant découvrir les dégâts...

Bilan des courses : Un parking entièrement ravagé, des gravats jusqu'au fond du jardin, des plantes arrachées ou entièrement recouvertes de gravats, et près de 10 cm de boue dans le garage (avec un niveau maximum aux alentours de 20 cm pendant l'orage). Nous avons eu de la chance car la montée de l'eau (ou de la boue) s'est arrêtée à quelques centimètres du seuil du rez de chaussée. Une chance....

Une fois la stupeur passée, nous retrouvons tous les voisins proches qui, eux aussi sont passés très près  de la catastrophe. Immédiatement, un couple d'amis se mobilise et vient nous aider à dégager la boue de l'entrée ainsi que que les gravats accumulés devant la porte de garage, bouchant l'évacuation des eaux du ruissellement.

A minuit, l'entrée principale est dégagée.

Et ce matin, après un coup de fil à nos boulots respectifs, nous vidons prersque entièrement le garage pour évacuer la boue, jeter ce qui est foutu, laver le sol et ranger à nouveau.

Reste maintenant à débuter la bataille avec les assurances, les déclarations, les devis et, si tout va bien , la réfection du défunt parking.

Je passe sur pas mal de détails (la fatigue?...Le stress?....), mais voilà comment, alors que l'on comptait profiter enfin des beaux jours, sans grands travaux en perspective, il va falloir remettre le nez dans le guidon.

Mais bon, y a pas mort d'homme, la maison est sèche, ça aurait pu être pire...

Un voisin, pourtant situé plus haut que nous, a vu un des murs de sa grange s'écrouler, une autre à eu des infiltrations de boue par le toit (il ya un coteau juste au dessus), le parking de la mairie est lui aussi ravagé et nous en apprenons un peu plus au fur et à mesure que nous rencontrons les habitants du coin. Bref, un épisode plutôt ravageur que celui là. 

DSC01472-001

DSC01445-001

DSC01461-001

DSC01495-001

DSC01448-002

DSC01452-001

DSC01455-001

DSC01457-001

DSC01498-001

Peu de chance de prendre un silure là dedans, mais le bouchon y est quand même...

Et à la fin de la journée, on commençait à y voir plus clair...

DSC01503-001

De mémoire d'ancien ,il semble que ce soit la première fois qu'un tel orage se produise. Mais maintenant que c'est arrivé, évidemment, on est un peu inquiet. Demain, une réunion est organisée à la mairie afin d'envisager des modifications de voirie afin de limiter les dégâts en cas d'orage semblable. La voirie est déjà passé nous voir, ainsi que le responsable d'urabanisme. Il semble qu'ils soient décidés à agir rapidement. Mais entre un budget très limité et un personnel réduit, ça risque de traîner un peu quand même.

Et dire que l'année dernière, l'entrée ressemblait à ça...

HPIM0378DSC09226-1

Je vous laisse, j'ai comme un coup de fatigue et il y a du pain sur la planche. Demain, retour au boulot et ensuite, deblayage des gravats sur la pelouse. Et puis tant pis, peut-être un tour à la pêche pour se changer les idées, Dimanche !

A bientôt pour la suite, que j'espère plus enthousiasmante.