Après avoir aperçu quelques perchettes sur le spot situé juste en bas de chez moi, je contacte le maître absolu en matière de perches, j'ai nommé Mon Fiks !

Celui-ci me conseille d'acquérir des cuillères plus petites que celles que je possède, ce que je fais dès Vendredi soir en allant cherchant mes petits  monstres à l'école.

Vendredi soir, je profite de 20 minutes de liberté pour descendre tester ma nouvelle arme et fais deux perches dans la foulée ! Coool ! Ça fait du bien de ressentir à nouveau le scion trembler !

Ce matin, grand soleil.

Allez zou! Je repars au même endroit. 

Arrivé sur place, je prends le temps d'observer un peu les alentours et constate qu'il y a pas mal de chasses au niveau d'une petite "marche", presque au milieu de la rivière. 

DSCN4396-001

Le niveau de l'eau étant très bas, je retrousse le pantalon et, mouillé jusqu'à mi-cuisse, j'arrive à atteindre cette marche où la  profondeur n'est plus que d'à peine vingt centimètres.

Je commence à lancer ma petite "Pezon et Michel" noire, N°1, et dès le deuxième lancer, bingo ! Ça frétille sec au bout de la canne !

Voici un premier poisson qui me fait bien plaisir: Un joli chevesne comme je n'en avais pas vu depuis longtemps !

DSCN4379-001

Je le décroche pour le remettre à l'eau et reprends mes lancers.

Quelques minutes plus tard, les touches s'enchaînent !

Une petite perche...

DSCN4380-001

Un autre chevesne...

DSCN4393-001

Une autre perche...

DSCN4392-001

Vous vous doutez que je suis aux anges ! Cela faisait tellement longtemps que je n'avais plus rien attrapé de significatif au lancer...

Je continue donc et, bien entendu, ce qui devait arriver arriva: Alors que je mouline doucement pour gratter le fond, ma ligne se bloque.

Je donne immédiatement un bon coup sec, davantage pour décrocher ma cuillère de ce que j'imagine être une grosse branche que pour ferrer un improbable poisson, quand tout à coup, ma petite canne Crosscast se plie en deux, le moulinet se mettant à hurler à s'en décrocher les roulements !

Je suis attelé à un gros qui prend le courant et me sort d'emblée une bonne trentaine de mètres de fil !

Je n'y crois pas ! Le combat dure une bonne quinzaine de minutes avant que je vois, à dix mètres de moi, un belle couleur verdâtre au milieu d'un gros remous.

Un brochet !

Il ne restait plus qu'à le mettre à l'épuisette que j'avais eu la bonne idée d'emporter avec moi au milieu de l'eau mais, première étape, il m'est un peu  difficile de la décrocher du pantalon et de la déplier avec ce furieux au bout de la canne !

Deuxième étape: Le décider à rentrer dans les mailles...

Il y rentrera la tête et en repartira trois fois ! Satanée épuisette trop petite !

Finalement, la quatrième fois sera la bonne et je pourrai enfin mettre au sec, encore tout tremblant, mon premier brochet maillé de ma vie de pêcheur en eau douce !

DSCN4401-001

DSCN4403-001

80 centimètres, 4,5 kilos, n'en déplaise aux intégristes du no-kill mais pour une fois (la deuxième en 6 ans, c'est raisonnable...), je vais garder ma prise pour la déguster en famille !

Et vous savez quoi ??!... Chuis' content, chuis' content !!!!!