Après deux jours de terrassement, c'est avec l'aide de beau papa que j'ai monté mon nouvel abri.
Pas de difficultés à signaler, tout s'est parfaitement emboité, les choses ont été simples et rapides, bref, presque un plaisir !
Et que c'est agréable de travailler le bois, matière chaude, douce au toucher et facile à travailler...Un chevron un peu long ? Hop ! Un coup de scie et c'est réglé. Un emboitement récalcitrant ? Une bonne râpe et le problème est résolu !
Et voilà comment les choses avancent vite et bien (En tous cas, je préfère nettement ça au maniement de ces parpaings de merde , à la préparation de cette saloperie dizaines de brouettes de ciment, et aux travaux de maçonnerie en général...)

Les étapes en photo ? D'ac...

Pour commencer, le montage des murs...

HPIM9505_1HPIM9507_1

Puis, fixation des planchettes du toit...(un p'tit sourire beau papa?...)

HPIM9509HPIM9511_1

Ensuite, pose du film bitumineux (Là il faut que je précise que mon pantalon n'a pas résisté aux travaux et qu'avec une déchirure sue le coté de la cuisse, du genou jusqu'à la ceinture, je sens bien le coté abrasif du "schingle" sur ma peau de bébé.....).

HPIM9514_1

Et voilà la chose terminée, avant traitement contre les insectes et peinture...

HPIM9515_1

Aujourd'hui donc, l'heure était au pulvérisateur (traitement contre les insectes) et au rouleau. Et après cinq heures de boulot, voilà enfin le résultat final (reste à passer une couche demain quand même...).

HPIM9517_1

 

Après avoir passé quelques années en Bretagne et connu de belles tempêtes, je me faisais un peu de soucis quant à l'"arrimage" de l'ensemble. j'ai donc vissé des cornières sur les parpaings à l'intérieur du chalet, elles mêmes vissées aux murs. Et comme je n'étais pas encore certain de la solidité de l'ensemble, nous avons fixé au murs, grâce à des équerres, chacune des poutres du toit.
Et enfin, pour me rassurer encore un peu, j'ai enfoncé d'un mètre cinquante des fers à béton dans le sol, que j'ai ensuite fixés aux parois  à l'aide de crochets, à l'arrière de l'abri...

HPIM9519

Voilà ! Si ça bouge les jours de grand vents, je pense que le chalet s'envolera avec une partie de mon terrain (Enfin, j'espère que ça tiendra le coup quand même...).

Et puis comme il nous restait un peu de temps, nous en avons profité pour fixer les éviers de la cuisine et du garage...

HPIM9522_1HPIM9526_1

Et voilà ! Quatre jours de boulot intensifs, mais je suis très content du résultat.

Comme je le disais au début de ce message, demain nous passons une couche supplémentaire et, si je m'en sens le courage, j'irai peut-être chercher une première remorque de gravillon pour "remplir" le plancher. Mais comme beau papa doit me quitter demain midi, il va falloir que je choisisse entre une après midi de repos ou un peu de maniement de pelle tout seul...( Et vu que je recommence le boulot Samedi à 6h45, je crois que j'ai un semblant de réponse !...).

A bientôt !